BIOGRAPHIE

 

Bassoniste de formation, Pierre Walter se tourne également très tôt vers la direction d’orchestre. Parallèlement à ses études de basson couronnées par un premier prix à l’unanimité dans la classe de Gilbert Audin au CNSM de Paris en 2003, il suit, dans ce même établissement la classe de direction d’orchestre de Claire Levacher et François-Xavier Roth, classe dont il est lauréat en 2004. Il suit ensuite pendant deux années l’enseignement du chef italien Aldo Faldi, débutant comme chef lyrique au théâtre d’Orvieto en 2005 dans La Traviata. Il complète sa formation auprès de Salvador Mas Conde à Vienne, puis de Kirill Karabits dont il est assistant en 2008 au Grand Théâtre de Genève et l’année suivante à l’Opéra National du Rhin. Parallèlement, il obtient également deux prix d’analyse et de culture musicale au CNSM de Paris dans les classes d’Alain Louvier et de Lucie Kayas.

 

Chef principal de la Musique des Gardiens de la Paix de janvier 2009 à décembre 2011, il mène, à la tête de cette formation officielle une politique d’ouverture et de diversification, développant les actions de l’orchestre en banlieue afin de mieux faire connaître et valoriser cette formation au-delà de ses activités purement protocolaires. Il met également en place des partenariats avec des institutions d’enseignement supérieur de la musique afin de sensibiliser les solistes, compositeurs et orchestrateurs de demain au potentiel des ensembles à vents.

 

Curieux de nature, il s’engage en faveur de répertoires peu ou mal connus, cherchant à les mettre en valeur au sein de programmations thématiques, comparatives ou évolutives. Ardent défenseur de la musique française, il construit ses programmes de manière à faire connaître ce patrimoine musical trop souvent délaissé. Soucieux de l’évolution du répertoire, il collabore non seulement avec des talents contemporains reconnus tel Ida Gotkovsky, Roger Boutry ou Anthony Girard, mais également avec de jeunes compositeurs prometteurs tels Dmitri Tchesnokov ou encore Hao Yuan Chiu. Il a par ailleurs réalisé, à la tête de la Musique des Gardiens de la Paix, un album consacré aux Femmes compositeurs permettant de découvrir des œuvres de Lili Boulanger, Germaine Tailleferre et Ida Gotkovsky.

 

Très impliqué sur le plan pédagogique, Pierre Walter a aussi pris en charge la direction de plusieurs ensembles d’élèves ou amateurs, tels l'Orchestre Symphonique des Jeunes du Conservatoire de Colmar, qu'il a dirigé de 2003 à 2013. Chargé des cours de direction d’orchestre à l’Université Marc Bloch de Strasbourg en 2005/2006, il a été invité en 2012 à remplacer au pied levé Philippe Ferro auprès de la classe d’Initiation à la Direction d’Orchestre du CNSM de Paris. Depuis avril 2014, il assure la direction des concerts pédagogiques de l’Orchestre Pasdeloup. Il a pris en charge la direction d'un orchestre de jeunes à Mulhouse, s'inscrivant dans le cadre du projet DEMOS de la Philharmonie de Paris.

 

En 2012, il a dirigé, dans le cadre des festivités pour le 30ème anniversaire de l’Orchestre Français des Jeunes, une interprétation remarquée de l’Histoire du Soldat de Stravinsky pour laquelle il a, tout en dirigeant l'ensemble, endossé le rôle du soldat et signé la mise en espace. Depuis octobre de la même année, il a eu l’occasion d’assister à plusieurs reprises le chef autrichien Wolfgang Doerner auprès de l’Orchestre des Concerts Pasdeloup, (Symphonies n°2 et 3 de Mahler, Une vie de héros de Strauss, Le Mandarin merveilleux de Bartok). Il a également assisté le chef Patrick Davin sur la production  du Tour d'écrou de Benjamin Britten à l'Opéra National du Rhin. Depuis 2013, il est l'invité régulier de l'Orchestre des Concerts Pasdeloup (Nuits Musicales du château de Chantilly, festival Art et beauté des jardins Sothys...), des Opéra d'Etat de Bourgas (La Bohème, Madame Butterfly), Roussé (Rigoletto, Tosca, Turandot) et Stara Zagora (Croquefer et Dragonette d'Offenbach) en Bulgarie ainsi que de l’Opéra de Constanţa en Roumanie (Il trovatore, Nabucco).

 

Demi-finaliste du concours d’opéra « Blue Danube » de Roussé en 2013 et 2015, Prix spécial de l’Université des Arts de la Ville de Constanţa pour sa prestation dans le cadre du concours de direction d’orchestre « Black Sea » en septembre 2014, Pierre Walter s’est vu décerner le 3ème prix du Concours International de Direction d’Opéra « Black Sea » en mai 2015.